Dieu existe-t-il ?

Pour la rédaction de cet article, je m'appuierai sur les théories du regretté Stephen Hawking dans son dernier livre : Brèves réponses aux grandes questions. Je ne m'inspirerai de quelques uns des arguments pertinents utilisés, que j'expliquerai différemment en y ajoutant ma sauce. Enfin, traiter d'un tel sujet peut être "explosif" (j'en connais un rayon...) et long, mais, s'il vous plaît, restez jusqu'à la fin. Le but n'est pas de dénigrer les croyants.

Voilà la question qui brûle. Depuis des milliers d'années, l'Humain cherche à comprendre le monde qui l'entoure : pourquoi sommes-nous là, d'où venons-nous ? À l'époque de la préhistoire, si ce n'est pas plus loin dans le temps, tout ce que les hommes ne comprenaient pas, ils l'assimilaient à quelque chose de plus grand qu'eux : les divinités. Ainsi, au fur et à mesure que les siècles passèrent, ce phénomène grandit. Là est la raison pour laquelle, d'après certaines religions, il existerait des dieux responsables de tout : dieu des océans, dieu des Enfers, déesse de la Justice, de la sagesse, dieu des arts, déesse du mariage, même de la fécondité,... Ces croyances se modifiaient en fonction du temps, comme déjà dit, mais aussi de la culture, des traditions,...

Souvent, les phénomènes que l'on juge normaux et quotidiens à notre ère moderne, technologique et scientifique, paraissaient magiques, terribles ou accompagnateurs de mauvais présages auparavant : comme les éclipses. C'est vrai, depuis la nuit des temps, le Soleil et la Lune semblent cohabiter dans le ciel. Mais lorsque soudain notre étoile disparaît et que la nuit s'abat en plein jour sans aucune explication apparente, on est enclin à croire que c'est une catastrophe, une colère divine, quelque chose d'irréalisable à l'échelle de l'espèce humaine. Ce qui peut nous paraître ironique continue pourtant aujourd'hui, comme pour des "apparitions inexpliquées" d'OVNI.

Ces éclipses faisaient tellement peur qu'aujourd'hui on a répertorié des : "éclipses historiques", étant donné qu'elles ont, à leur façon, impacté l'histoire. En voici quelques unes :

Jadis, personne n'avait connaissance de ce qu'était l'espace, et se croyait donc seul, aucun ne pouvaient imaginer une vie ailleurs que sur Terre. Et donc apparurent les idées anthropomorphiques de l'Univers : tout, même les dieux, ressemblent exactement aux Hommes. En conséquence, on se croyait être le centre de l'Univers. Les plus grands scientifiques de l'époque avaient peur de contredire cette conclusion, certains publiaient leurs travaux de façon anonyme par peur de subir les punitions de l'Église. Certains, qui avaient pourtant raison, durent dire devant une foule de personne qu'ils avaient tort, obligés par les hommes de l'Église.

Dorénavant, les scientifiques donnent des réponses bien plus convaincantes pour expliquer les éclipses, les éclairs, le tonnerre,... Les gens qui ne comprennent pas les lois de la nature, aussi fondamentales soient-elles, préfèrent encore aujourd'hui se remettre aux réponses données par la Religion, même si certaines sont obsolètes depuis longtemps. Beaucoup disent que Dieu créa les lois de la nature, mais là serait plus une définition de Dieu, et non pas Dieu en lui-même.

Les lois de la nature s'appliquent partout dans l'Univers, elles sont éternelles et immuables, elles ne changeront jamais. Mais alors quel est le rôle de Dieu ? Cette question est l'origine du conflit science-religion qui ne date pas d'hier. Certains disent que Dieu est l'incarnation des lois de la nature, mais cela est en totale contradiction avec la conception générale de Dieu, il est plutôt vu comme quelqu'un d'une apparence humaine. La seule chose que la Science, à l'échelle de l'Univers, ne peut pas encore expliquer, c'est-à-dire répondre au pourquoi, est l'origine de l'Univers. Pourquoi ce qui donna naissance à l'Univers, le Big Bang, se produisit ?

Mais si l'on admet que Dieu est à l'origine des lois de la nature, cela voudrait dire plusieurs choses : déjà, comme ce sont des lois, il ne pourrait pas les modifier puisque ce serait l'intégralité de l'Univers qui en serait impacté, il n'aurait donc aucune liberté d'action. Puis, cela voudrait dire qu'il est incroyablement intelligent et doué en mathématiques pour avoir penser à la théorie des cordes, aux potentielles 10 dimensions de l'espace-temps, il a sûrement pensé à tout, à toute la complexité de tous les phénomènes universels de partout dans notre Univers, il les aurait faites de façon à ce que l'Univers puisse se développer dans des dimensions incommensurables sur plusieurs dizaines de milliards d'années. Mais au fait, si Dieu a effectivement créé l'Humanité et la Terre, pourquoi avoir attendu 13,8 milliards d'années ?

Même si cela peut paraître difficile à croire, le Big Bang a effectivement pu se créer à partir de rien. Le défi est de comprendre comment un si vaste espace et autant d'énergie sont apparus de rien. La réponse repose dans la plus étrange des propriétés du cosmos : l'énergie négative. C'est un concept physique difficile à admettre, je vais utiliser la même analogie que Stephen Hawking dans son livre : imaginez quelqu'un qui veut édifier une colline à partir d'un terrain plat, il va devoir creuser de la terre du terrain, puis la mettre de côté pour petit à petit avoir une colline. En conséquence, la terre creusée s'est retrouvée sur le terrain, ainsi, la quantité de terre de la colline est égale à la quantité de terre creusée, c'est logique. Le trou formé est comme l'inverse d'une colline, une colline en négatif. Ainsi, l'équilibre total est inchangé, tel est le principe à l'origine de l'Univers.

Lors du Big Bang, l'énergie positive créée ne fut pas la seule énergie à être créée, de l'énergie négative en quantité égale fit également son apparition. Mais cette énergie négative est bien quelque part, elle est en réalité dans l'espace, ce dernier est un énorme réservoir d'énergie négative, d'une quantité suffisante pour que les grandeurs soient égales entre : énergie positive et négative. C'est difficile à admettre sans aborder des mathématiques complexes, je vous l'accorde. L'impact que cela a sur notre question de l'existence de Dieu est que, comme la somme des énergies de l'Univers est nulle, l'Univers n'a pas besoin de Dieu pour être créé.

Mais le problème de ce qui a déclenché le processus de création de l'Univers reste entier. Cependant, il est possible au niveau subatomique, grâce à la mécanique quantique, que des particules apparaissent à partir de rien : elles peuvent apparaître ici ou là un instant, puis disparaître pour réapparaître un peu plus loin, comme par enchantement. À l'instant premier du Big Bang, l'Univers avait la taille de ces particules, et cela change tout ! L'Univers, aussi grand soit-il, a très bien pu apparaître à partir de rien sans violer les lois de la nature. Mais malgré tous les arguments utilisés, il y aura toujours quelqu'un pour dire que Dieu aurait créé les lois qui régissent la mécanique quantique.

En parallèle, j'ai remarqué un phénomène de dissonance cognitive quand j'essayais d'argumenter avec des personnes croyant à la religion, à l'existence de dieu. C'est-à-dire qu'elles répondaient toujours, systématiquement, de façon à tenter de prouver que leurs arguments à eux sont vrais, mais ils ne vont pas essayer de prouver que mes arguments sont faux.

En outre, la réponse à la question : "Faut-il Dieu pour que le Big Bang se déclenche ?" est non, quelque chose ne l'a pas forcément déclencher : Rien peut être à l'origine de l'Univers.

Mais je n'ai pas encore parlé d'un point important, si ce n'est le plus important : le temps. Oui, Einstein, par sa théorie de la relativité générale, nous prouva que le temps et l'espace sont intimement liés : l'espace-temps. Ainsi, quand l'espace fut créé au moment du Big Bang, le temps aussi. Mais si Dieu eut effectivement le temps de concevoir les lois de la nature, comment a-t-il pu le faire avant que le temps lui-même ne soit créé ? Il n'y avait rien avant le Big Bang puisque le temps lui-même n'existait pas encore.

En conclusion, se poser la question : "Dieu a-t-il créé l'Univers ?" revient à demander où se trouve le bord de la Terre, or, la Terre est une sphère et n'a donc pas de bord. Tout un chacun peut croire en ce qu'il veut, c'est là qu'est le droit le plus fondamental de tout Homme : chacun peut penser et croire ce qu'il souhaite.